Dernièrement il m’a été posé cette question : « Est-ce que la RSE et l’éthique sont des facteurs important dans le choix d’un emploi / contrat ? Spoiler alert : oui !

Je vous voir venir, vous pensez que j’ai des règles morales que je veux préserver. Vous pourriez même penser que je suis du genre à vivre une douce utopie. C’est vrai, j’ai un code, mais il n’est plus drastique que n’importe qui. Je me considère comme un cartésien, et j’ai même un fort intêret pour le machiavelisme. Alors, comment puis-je penser ça ? Les raisons sont bien plus concrète que vous pourriez le croire.

Remarque : lorsque je parle d’une référence dans mes articles le lien est souvent sourcé : j’invite les curieux à s’y intéresser. J’essaie toujours que chacun puisse avoir -selon sa motivation- différentes profondeurs de lecture.

Billet RSE - Nike just do it meme - CSR - Confession d'un enfant d'Y - Génération Y

Just do It – Version moins cool…

Pourquoi ça devrait concerner tout le monde ?

                       A cette question j’ai répondu oui catégoriquement. Par ailleurs, je pense que je ne devrais pas être le seul ! Je pense que nous devrions tous répondre ça ! La plupart des gens penseraient à cela comme un bonus. Beaucoup de jeunes s’accordent à dire que le bien-être possède une place croissante dans la société, et qu’ils aimeraient trouver ce type d’emploi valorisant. Pourtant notre société considèrera cela comme une sensibilité personnelle et non comme le choix très objectif et stratégique qu’il est. De nombreux avantages, tout ce qu’il y a de plus terre-à-terre, existent sur le sujet.

Pour rappel, la RSE est un concept considérant qu’une entreprise se doit de penser son évolution autrement, en prenant en considération plus d’aspects. Ainsi le bien-être en entreprise, l’éthique des produits, l’ambiance de travail ou encore le développement durable seront intégrés à la politique de l’entreprise.

La RSE vous protège en deux points

L’image de marque 

                        La génération Y est connue pour s’intéresser de près à l’éthique, et cette tendance ne fait que grandir. Le meilleur moyen de se faire détester est probablement d’aller à l’encontre de leurs valeurs… Nike dans les années 1990 a été frappé frontalement par le scandale des ateliers d’enfants, ou des garçons et filles d’à peine 10 ans travaillaient 14h par jour, sans protection, dans des conditions inhumaines.

Appel au boycott, manifestation, réinvestissement collossaux pour créer un nouveau processus de création, 20 ans et des millions de dollars plus tard : ils sont maintenant les militants de la RSE dans le monde. J’imagine qu’ils ont appris la leçon… La RSE n’est donc pas uniquement un belle idée, c’est une protection. De plus, vos clients peuvent partager vos valeurs, d’où une amélioration de la fidélité (donc des ventes).

La législation 

                  Un business n’étant pas éthique, où borderline, augmente son risque de changements dans la loi. C’est une possible fin du processus, requièrant de lourds investissements et parfois même d’abondonner des produits déjà créés. Vous seriez assomé, et pendant ce temps vos concurrents pourront prospecter vos clients et communiquer sur votre couac (ou sur leur stabilité).

Le combo arrive si votre business décide d’aller contre la loi. Dans ce cas c’est le jackpot : image de marque détruite tout en devant quand même faire le nécessaire au final, amendes et avocats hors de prix en option. Joyeux anniversaire garçon ! Vous avez dit Volskwagen ?

Les deux avantages principaux d’une bonne RSE

La motivation et la productivité de vos employés 

                    Frederick Hertzberg est un psychologue américain, utile en management. Il est principalement connu pour sa théorie des deux facteurs. Elle décrit la séparation entre d’une part l’amélioration de la satisfaction en entreprise, et d’autre part la diminution de l’insatisfaction. Par exemple, un bon salaire ne fera pas augmenter beaucoup la satisfaction, mais un mauvais augmentera l’insatisfaction. A l’inverse, pour augmenter la satisfaction, jouer sur la valorisation et l’intégration sociale est préférable. Vous devez donc jouer, après avoir mis en place une bon cadre de travail, vous devez penser à la reconnaissance, à la culture d’entreprise, à la RSE etc…

Il se trouve que les travailleurs modernes portent une attention grandissante à ces facteurs. Le temps des ouvriers dociles, à la limite de l’exclavagisme, est terminé. Pourquoi pensez-vous que les millennials sont le sujet d’autant de travail de la part du monde managérial ? Deux conséquences sont à retenir :

  • Si vous voulez recruter les meilleurs, il faut les attirer. Google l’a compris et ce ne sont plus les seuls. La plupart des entreprises efficientes sont actuellement en travail sur ce sujet.
  • La productivité n’a jamais été aussi facile (et bon marché !). Soyez attractif, agréable, et à domaine et performances similaires votre entreprise sera bien plus appréciée d’où une belle augmentation de la productivité par la motivation.

La compétitivité 

                        Souvent oublié dans ce débat : la compétitivité est un avantage de la RSE. En effet, les temps ont changé et les consommateurs aussi. Ils ne veulent plus simplement acheter quelque chose, ils veulent vivre une espérience. C’est la fameuse « expérience client » qui obsède les nuits des marketeurs. Pour cette raison, les marques doivent repenser leur mix-marketing. Comment donner plus sans dépenser des sommes astronomiques ? Ils investissent dans le « bonus » : un meilleur SAV, dans l’attention au client : l’équivalent du petit chocolat avec le café dans un sens.

Par ailleurs, et dans cette même veine, l’engouement est de plus en plus important sur les produits équitables (ou éthique au moins). La mode des locavores (consommation de produits provenant de moins de 100km) ou encore du bio sont des bons exemples. Les consommateurs sont de plus en plus enclin à payer plus si cela permet de consommer auprès de l’entreprise partageant leurs valeurs. Pour cette raison : en étant éthique votre entreprise est plus compétitive. Pour une fois qu’être gentil vous permettra de conclure #friendzone !

Les pays devraient faire de même

                         Le fait intéressant est que le système s’appliquant à l’échelle commerciale s’applique aussi à l’échelle d’un pays ! C’est le travail de Simon Anholt, qu’il présente dans cette courte conférence TED sur « quels sont les pays faisant le plus de bien ? ». Rien à ajouter : cette vidéo dit tout !

Pour être en sureté, soyez un nounours

                       La solution est donc simple ! Si vous ne voulez pas d’emmerdes, ne courez pas vers elles ! Je vous le confirme : la RSE n’est clairement pas uniquement un sujet personnel de code moral, c’est une évidence économique et sociologique que vous vous devez de connaître.

D’un côté, vous avez une double protection. Vous ne riskez pas votre entreprise dans un scandale ou dans un changement des lois. De plus, vous avez un triple avantage. Vous augmentez la loyauté de vos consommateurs, la motivation de vos employés, et vous êtes compétitif car vous proposez une experience client qualitative.

Bref, pourquoi attentre ?


Merci de votre lecture !


Etienne

Réseaux sociaux de CEY, pour ne manquer aucun article : Facebook Instagram Twitter.

One Comment

  1. Pingback: Nouvel article sur Confession d'un enfant d'Y : RSE et éthique ! - Penseur d'Elite

Leave a comment